010/410.410
  • Origami
  • Accueil
  • Bureau
  • Piscine
  • L'équipe - Michel Weber

    Faire l’expérience du coaching existentiel, c’est bénéficier d’une écoute

    • inconditionnelle : il n’y a pas de tabous

    • ouverte : partant de la question formulée

    • attentive à toutes les facettes de la communication

    • déontologique : respectueuse de la personne

    • efficace : visant le changement

    Quelle est la spécificité du coaching existentiel ?

    Il s’agit avant tout d’une écoute inconditionnelle, attentive et efficace.

    Elle est inconditionnelle car tout récit est le bienvenu : il n’y a pas de tabous ; tout événement de vie est validé et constitue le point de départ de l’entretien, depuis la remise en question fondamentale (on pourra parler de crise existentielle) jusqu’aux problématiques plus locales (dépressive, comportementale, conjugale, de deuil, de légitimation éthique d’une décision, …). De plus, le coach ne mobilise pas une théorie particulière pour analyser le vécu qui est partagé ; au contraire, il se dépouille de tous ses présupposés pour accueillir le récit et adopter le point de vue du visiteur et de son langage.

    L’écoute est attentive au sens où elle est synthétique et analytique à la fois : elle porte sur la personne présente dans sa totalité indivise, et sur toutes les modalités de la communication, telles qu’elles se présentent (on la dira volontiers holistique).

    Enfin, elle est efficace mais sans conséquences indésirables. Son innocuité est en effet garantie par la nature du dialogue : le coach n’intervient que pour aiguiller la discussion et aider le visiteur à trouver ses réponses. La personne n’est pas comprise comme un malade qui s’ignore mais comme un plaignant qui ne peut temporairement plus se voir, même potentiellement, en bonne santé. La plainte n’est pas traduite en termes psychologiques ou médicaux (pas de nosologie) mais envisagée dans le lexique du visiteur.

    La relation patient / thérapeute est remplacée par une relation entre un visiteur — ou un impatient — et un philosophe. Ecrire « impatient » n’est pas anodin : les praticiens qui traitent des patients s’attendent bien souvent à ce que ces derniers acceptent passivement les soins qui leurs sont prodigués avec bienveillance ; au contraire, le coach qui accueille l’im-patience de son visiteur cherche à mobiliser ses ressources, et à les infléchir afin de les rendre efficace. Quelle que soit la question qui motive l’entretien, les solutions n’existent que dans la vie de la personne, dans ses ressources oubliées.

    Le coaching dont il est question ici est donc étranger à la psychothérapie au sens strict, au mentorat, aux formes de spiritualité comme de laïcité, à ce que certains appellent philo-thérapie, et à la philosophie du management.

    Un rendez-vous dure 50 minutes et coûte 50 eur. Il est rare que plus de trois séances soient nécessaires. Les prises de rendez-vous se font au 010 410 410.

    Philosophe de formation, d’inclination, et de profession, Michel Weber pratique le coaching existentiel au Centre Tonaki et est également Professeur de philosophie adjoint à l’Université du Saskatchewan. Lauréat de la Classe des Lettres de l’Académie Royale de Belgique (2000), il a publié une cinquantaine de livres, dont quinze monographies. Ses recherches actuelles portent principalement sur la philosophie de la psychiatrie et la médecine ayurvédique. Un échantillon de ses travaux est consultable ici : http://chromatika.academia.edu/MichelWeber.

    Contactez-nous par téléphone au 010/410.410 du lundi au vendredi de 9h à 12h & de 13h à 17h.